4 conseils pour bien choisir son terrain et faire construire sa maison

Constructeur de maison dans les Deux-Sèvres


Franchir le cap et faire construire la maison de ses rêves est une grande décision. Et cela implique d’être bien préparé et bien accompagné. La première étape, c’est le choix du terrain qui s’avère décisif pour mener votre projet plus sereinement. Suivez le guide pour être bien préparé !

Conseil #1 : définir ses besoins et ses critères

Démarrer un projet de construction commence avec un crayon ou un clavier. Non pas pour dessiner votre maison (quoi que !), mais bien pour lister vos attentes et vos besoins : surface, nombre de chambres, orientation des pièces, matériaux, piscine, garage, étage ou non… La liste est longue et doit être mûrement réfléchie. Tout votre projet en découle. Ne perdez pas de vue cependant que certaines concessions seront peut-être de mise.
 

Conseil #2 : sélectionner sa zone géographique

La localisation du terrain est également primordiale. Quelle que soit votre inclinaison, l’environnement de votre terrain, actuel et futur est important. Vérifiez les commodités présentes dans la commune ou à proximité (écoles, commerces, services transports, etc.) ainsi que l’accessibilité. Si la campagne a de nombreux charmes, les longues distances sur petites routes en plein hiver viendront vite ternir le tableau. 

L’astuce : Tendez l’oreille pour découvrir d’éventuelles nuisances, et revenez plusieurs fois à des heures différentes. 

Constructeur de maisons dans le 49

Conseils #3 : faire son choix entre lotissement et diffus

La recherche d’un terrain pour faire construire est un parcours parfois compliqué. Ces derniers se font rares. Le choix d’un terrain en diffus et isolé ou bien en lotissement a également de nombreuses conséquences. 

  • Le terrain en lotissement est une solution sécurisante. Déjà viabilisé, il est livré clé en main, prêt à construire. Un atout, mais également un mode de vie apprécié par de nombreuses familles. Il vous faudra veiller à respecter le cahier des charges, souvent un peu contraignant lorsqu’on rêve d’un projet précis. 
  • Le terrain en diffus permet une plus grande liberté d’action et, souvent, de choix architectural. Non viabilisé, les frais seront à votre charge. Ces derniers représentent un coût qu’il faut intégrer dans votre enveloppe globale. Souvent plus grands, ils sont aussi plus difficiles à appréhender et exigent une grande vigilance. 
     

Conseil #4 : vérifier les démarches

Vous êtes conquis par un terrain qui réunit vos critères ? On ne s’emballe pas pour autant avant d’avoir consulté certains points administratifs :

  • Les règles d’urbanisme et le PLU en mairie, pour s’assurer qu’il est bien constructible et sous quelles conditions
  • Le plan de préventions des risques naturels
  • Le montant des taxes foncières et d’habitation
  • Les frais liés à la viabilisation si le terrain est en diffus (raccordement eau et eaux usées, électricité, bornage, fibre, téléphone, étude de sol, etc.)
  • Les charges de copropriété s’il est déjà viabilisé et en lotissement

Vérifier également son éligibilité à la fibre ou bien à un réseau Internet de qualité, c’est aujourd’hui primordial. Et si ça ne l’est pas pour vous, pensez toujours revente. 

Les Provinciales, constructeur de maisons individuelles, vous propose des terrains pour vous aider à mener à bien le projet dont vous avez toujours rêvé.